Les étapes à suivre pour la motorisation d’un portail

Pour être plus pratique et fonctionnel, il est aujourd’hui possible de motoriser son portail et ses volets roulants à la maison. Il y a, pour ce faire, des démarches spécifiques à suivre. Puis, il faut considérer de nombreux critères. Découvrez dans cet article les deux étapes essentielles que vous devez suivre pour motoriser un portail.

Première étape : vérifier l’état du portail à motoriser ainsi que l’installation électrique

Avant d’installer une motorisation, vous devez vérifier que le portail est encore en bon état et qu’il n’est pas mal installé. Il faut vérifier qu’il possède une excellente condition mécanique et qu’il est bien équilibré. Vous devez aussi contrôler les structures qui supportent le portail, car c’est sur ces structures qu’on va fixer solidement la motorisation. Il est donc impératif de les renforcer si nécessaire. Puis, il faut aussi s’assurer que le portail s’ouvre et se ferme doucement, avec une force de moins de 150 N. En même temps, vous devez examiner l’installation électrique qui doit respecter les normes en vigueur dans votre région et qui doit être dédiée à la motorisation en étant munie d’une protection composée d’un disjoncteur calibre 10 A ou d’un fusible ainsi que d’un dispositif différentiel (30 mA).

Deuxième étape : choisir la motorisation selon le type de portail et déterminer les accessoires indispensables

Après ces vérifications, vous devez identifier le type de portail à motoriser. S’il s’agit d’un portail battant doté de 2 vantaux qui peut s’ouvrir vers l’intérieur de votre maison, il peut être motorisé avec un moteur à vérin bien adapté aux petits espaces. En revanche, ce type de moteur n’est pas recommandé sur des portails en aluminium ou en PVC si ceux-ci ne sont pas consolidés. Si votre portail est coulissant, il peut également être motorisé facilement.

Par ailleurs, avant de choisir le moteur adapté à votre portail, vous devez mesurer la largeur et la hauteur de ses vantaux afin de déterminer le modèle idéal à installer, par exemple un moteur à bras ou un moteur à vis sans fin.

Puis, vous devez aussi déterminer les accessoires indispensables pour l’installation du moteur. Par exemple, si le portail donne accès sur la voie publique, vous devez le munir d’un feu clignotant qui permettra de prévenir les passants du mouvement du portail. Ce n’est qu’après avoir vérifié tous ces éléments que vous pouvez faire le choix du bon moteur qui convient à votre portail.

Guides & astuces, Immobilier, Maison & déco

Laisser un commentaire

Comment
Name*
Mail*
Website*